• Délires

    J'ai combattu tes SORTILÈGES

    Fais fi de tes ENVOUTEMENTS

    Pour que mes nuits soient toujours belles

    Je t'ai affronté vaillament

     

    Le SOUFFLE du vent dans un ARBRE

    La DOUCEUR d'un CIEL sans nuage

    Les MARRONS qui cuisent dans l'âtre

    Un cygne qui lisse son PLUMAGE

     

    J'ai fait tant de SACRIFICES

    Espérer des ENIVREMENTS

    Nos MURMURES se sont fait complices

    De notre Amour tout simplement

     

    Ce Bonheur INCONDITIONNEL

    Celui qui te prend et t'entraîne

    Sur une plage de sable CHAUD

    Pour y guérir tous nos maux.

     

    Poème écrit avec des mots imposés

     

    « AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Novembre à 01:03

    Coucou Mistou

    C'est une belle réussite

    Bravo ! Très beau poème !

    Bisou de Jane

    (Viens publier sur mon forum)

      • Mercredi 7 Novembre à 10:36

        Bonjour Janedeau, peux-tu me redonner ton lien sil te plaît? Merci Bonne journée Bisous

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :