• IL SUFFIRAIT

    Il me suffit d'un mot
    D'une toute petite phrase
    Pour que dans l'instant
    Mon cœur parte en voyage
     
    Emportant avec lui
    Des rimes en allégresse
    Une kyrielle de mots
    Qui, en mon âme s'éveillent
     
    A petits pas, à petits mots
    On bâtit mille et un poèmes
    Alternant le bonheur, les maux
    Au fil des rimes que l'on sème
     
    Il suffit d'un chagrin
    D'un Amour sans lendemain
    Il suffit d'un adieu
    Pour ne plus croire aux cieux
     
    Tous ces non-dits
    Tous ces silences
    Qui vous mettent
    Le cœur en souffrance
     
    Il suffit de deux cœurs
    Qui battent à l'unisson
    Pour que s'enfuient les peurs
    Et naisse la passion

     
    Il suffit d'un orage
    D'un ciel tout en nuages
    Il suffit d'un Printemps
    Pour suspendre le Temps
     
    Il suffit d'une chanson
    D'un cœur au diapason
    Il suffit d'un Ami
    Pour sublimer la Vie
     
    Il suffirait d'y croire
    D'une étincelle d'espoir
    Il suffirait d'un rien
    Juste un petit béguin
     

    IL SUFFIRAIT

    « HYMNE A LA NUITSA MAJESTE LE PRINTEMPS »

  • Commentaires

    1
    Chamade 34
    Jeudi 3 Août à 01:33

    Une pure merveille

    je suis vraiment sous le charme

    oui il suffirait d'y croire

    d'une étincelle d'espoir

    Il suffirai d'un rien

    juste un petit béguin

    je te fais de gros bisous

    accepte ce petit cadeau

    gros bisous

    Chamade

    2
    Jeudi 3 Août à 06:11

    Merci Chamade, ça me touche beaucoup. Ce poème fait partie de mon second recueil de Poésies, que j'espère publier en fin d'année. Bonne journée Gros Bisous

    Jacqueline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :