• PREMIERS EMOIS

    Dans ce petit bal de campagne
    Sur un parquet un peu bancal
    J'attendais que tu me regardes
    Le cœur déjà dans les étoiles
     
    L'Orchestre attaquait une Marche
    Les premiers couples se formaient
    Et moi dans mon coin j'espérais
    Que par la main, tu me prendrais
     
    Se succédaient les marches, les tangos, les paso
    Je te regardais danser
    Ton sourire à se damner
    Pour moi, tu étais le plus beau
     
    En regardant tes beaux yeux bleus
    J'attendais ce fameux "Tango bleu"
    Me permettant de t'inviter
    Sans la Bienséance " bafouée"
     
    Tu m'as souri et dans mon cœur en émoi
    Tu as mis le branle-bas de combat
    J'étais si bien entre tes bras
    Et la musique guidait nos pas
    « LA FEUILLE ET LE CRAYONABSENCE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :