•  Ils sont amis depuis l'enfance
     Pour eux, chaque jour, c'est les vacances
     Ils se connaissent depuis toujours
     Ils habitent dans la même cour


     Ils partagent les mêmes jeux
     Une belle complicité à deux
     Leur monde n'est fait que d'insouciance
     Ils n'ont pour eux que l’innocence


     Ils se baladent dans leur enfance
     Dans un univers de confiance
     Où le temps n'a pas d'importance
     Dans un ciel tout en espérance


    votre commentaire
  • Dans ce restaurant discret
    Où tu m'as invité à dîner
    Tu t'es installé face à moi
    Je t'écoute me parler de toi
     
    Une ambiance feutrée
    Des bougies allumées
    Quelques notes de musique
    Diffusées en sourdine
     
    Une petite table bien cachée
    A l'abri des regards indiscrets
    Mes sens se sont embrasés
    Lorsque nos mains se sont frôlées
     
    Dans mon assiette, une rose
    Une rose rouge à peine éclose
    Prélude à de doux sentiments
    Qui nous font savourer l'instant
     
    Le vin me monte à la tête
    Je suis un petit peu "pompette"
    Ton regard se fait insistant
    Comme celui de tous les amants
     
    Une lueur dans ton regard
    Sous ton sourire goguenard
    Tu m'as invité à danser
    La nuit ne fait que commencer.
     

    L'INVITATION


    votre commentaire
  • Où sont les Noël d'antan
    Dont on rêvait étant enfant
    Le feu dans la cheminée
    Des regards émerveillés
     
    Un sapin fraîchement coupé
    Des branches toutes enrubannées
    De guirlandes colorées
    Des oranges dans nos souliers
     
    Où sont les discussions d'antan
    Les fous rires, le prince charmant
    Le "Croquemitaine" qui faisait peur
    Aux petits enfants turbulents
     
    Où sont les soirées d'antan
    Quand il n'y avait pas de télé
    Juste des jeux de Société
    Que l'on réclamait en riant
     
    Tout est dans nos souvenirs
    Pourtant, doucement on y revient
    Nostalgie, Nostalgie quand tu nous tient


    votre commentaire
  • Dans ce monde d'insomnies

    Qui illuminent mes nuits

    Dans ce monde de souffrances

    Qui tue mon existence

     

    Dans ce monde de chimères

    Dans ce monde sans lumières

    Dans ce monde sans lendemains

    Dans ce monde de chagrins

     

    Dans ce monde d'indifférence

    Où je suis transparente

    Dans ce monde égoïste

    Dans ce monde hypocrite

     

    Ce monde superficiel

    Où règne le paraître

    Ce parfait imbécile

    Qui tue la joie de vivre

     

    Dans ce monde sans respect, sans tendresse ni partages

    Dans ce monde où mon cœur subi tous les outrages

    Mon miroir me renvoie cette femme sans âge

    Qui voudrait, malgré tout, encore croire aux miracles.


    2 commentaires

    votre commentaire
  • J'ai rencontré Léa
    Ce soir sur le trottoir
    Elle portait sa jupe noire
    Comme si sa Vie était en noir.
     
    Ses yeux se sont éteins
    Son cœur plein de chagrins
    Son sourire est figé
    Son pas mal assuré
     
    J'ai peiné à la reconnaitre
    J'ai ressenti tout son mal-être
    Je l'ai observé, sans mot dire
    Cherchant en vain, son doux sourire
     
    Mes yeux ont suivi ton regard
    Sur le bord du trottoir
    Un client attitré
    Se joue de ton désespoir
     
    Pendant toutes ces années
    Où je t'ai vu te perdre
    T'enivrer de promesses
    Qui n'étaient que bassesses
     
    Je t'ai vu euphorique
    Quand tu te croyais libre
    J'ai vu ton désespoir
    Quand ton ciel devient noir
     
    J'ai suivi ton parcours
    Vu tes plus beaux atours
    J'ai pleuré avec toi
    Devant ton désarroi
     
    Viens, Léa, viens
    Je suis Famatou
    Léa, tu te souviens?
     
    Viens, Léa, viens
    Laisse moi t'emmener
    Vers un autre destin.
     

    Pour la compréhension de mon texte Léa est un vieux travesti en fin de vie et Famatou l'infirmère qui s'est occupé de lui jusqu'au bout.

     

    LEA ET MOI


    votre commentaire
  • Ce sont des mots que l'on offre en partage
    Et qui doucement ont façonnés notre âme
    Une douce musique qui ne prend pas une ride
    Écrite à l'encre du cœur pour sublimer la Vie
     
    C'est le soleil qui brille dans le cœur d'un enfant
    C'est l'Amour qui transpire dans les yeux des Amants
    C'est la pluie qui abreuve et qui donne la Vie
    C'est le vent qui transporte dans le ciel nos soucis
     
    C'est un couple d'hirondelles qui a bâti son nid
    Sur le rebord d'un toit,d'une grange, d'une écurie
    Des fleurs qui éclosent dans un jardin brouillon
    Des Amies qui rient sans se poser de questions
     
    La Poésie, c'est l'éphémère
    Au milieu d'un flot de lumière
    C'est ce que les yeux ne voient pas
    C'est ce que le cœur entrevoit

     
    Ce sont tant de belles choses
    C'est le parfum des roses
    Quelques mots en partage
    Pour partir en voyage

     

    C'EST QUOI LA POESIE?


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique