• Regarde toi, tu n'es rien
    Rien qu'un amas de chagrin
    Un physique en déchéance
    Qui ne te laisse pas la moindre chance
     
    Regarde toi, tu n'es rien
    Pas même un simple béguin
    Rien qu'un cœur en désespérance
    Dont les yeux rejettent la souffrance
     
    Regarde toi, tu n'es rien
    Seulement une parfaite crétine
    Qui n'a encore rien compris
    A l'automne de ta vie
     
    Regarde toi, tu n'es rien
    Rien qu'un pantin en décadence
    Qu'un pauvre clown tout en silence
    Dans une vie d'indifférence
     
    Regarde toi, tu n'es rien
    Rien qu'une vieille Amante
    Tout en déliquescence
    Le cœur muré dans la souffrance
     
    Regarde toi, tu n'es rien
    Tu es pathétique, tu n'es rien.... 
     
    Regarde toi, tu es quelqu'un
    Parsemée de joies et de peines
    Emportée au cœur d'un destin
    Qui semble chahuter tes veines
     
    Affirme toi dans ton talent
    Habillé de vers et de rimes
    Sème partout au gré du vent
    Tes idées folles ou chagrines


    votre commentaire
  • Un des plus beaux mots
    De notre vocabulaire
    Un mot extraordinaire
    Un mot que l'on dit à l'envi
    Au soleil, à la vie
     
    Un mot tout en sourires
    Qui nous parle d'Avenir
    Un petit mot doux doux
    Comme un petit bisou
     
    Merci
    Un petit mot indispensable
    Qui nous met du soleil dans l'âme
    Un petit mot plein de bonheur
    Qui a un doux parfum de fleurs


    votre commentaire
  •  

    Je n'en peux plus
    De ces dimanches
    Qui me laissent
    Le cœur en souffrance
     
    De cette solitude inhumaine
    De cette peine,immense et vaine
    De ce mal-être qui me tue
    D'une façon aussi absolue
     
    Je n'en peux plus
    De tes promesses
    Qui sont tout autant
    De bassesses
     
    Je n'en peux plus
    De cette attente
    Qui ne m'apportent
    Que souffrances
     
    Tu fais souffler
    Le chaud, le froid
    Sur mon cœur
    En mal de toi
     
    Encore une journée
    Où je traîne ma peine
    Encore un dimanche en souffrance
    En solitude et en silence


    votre commentaire
  • Dans ce petit bal de campagne
    Sur un parquet un peu bancal
    J'attendais que tu me regardes
    Le cœur déjà dans les étoiles
     
    L'Orchestre attaquait une Marche
    Les premiers couples se formaient
    Et moi dans mon coin j'espérais
    Que par la main, tu me prendrais
     
    Se succédaient les marches, les tangos, les paso
    Je te regardais danser
    Ton sourire à se damner
    Pour moi, tu étais le plus beau
     
    En regardant tes beaux yeux bleus
    J'attendais ce fameux "Tango bleu"
    Me permettant de t'inviter
    Sans la Bienséance " bafouée"
     
    Tu m'as souri et dans mon cœur en émoi
    Tu as mis le branle-bas de combat
    J'étais si bien entre tes bras
    Et la musique guidait nos pas

    votre commentaire
  • La page blanche attend
    Depuis bien trop longtemps
    Elle a convié son ami le crayon
    Qui n'a pas répondu à son invitation.
     
    Elle se sent trahie,
    Elle est anéantie
    Elle est presque en colère
    Elle vit un vrai calvaire
     
    Ce tout petit crayon
    Qui n'en fait qu'à sa tête
    A décidé de faire grève
    Sans la moindre raison
     
    La feuille lui propose
    D'écrire de la prose
    "D'accord" dit le crayon
    J'y mets une condition
     
    Cette si jolie page blanche
    Et son gentil crayon
    Se sont dit "Oui" ce soir
    Leurs cœurs au diapason
     
    Et de leur union ô combien souhaitable
    Naîtront de tendres mots
    Qui nous prendront notre âme
    Comme un joli cadeau

    votre commentaire
  • Nos deux coeurs sont blessés

    Nos deux coeurs sont brisés

    Ils ont tout supporté

    A ne vouloir qu'aimer

     

    Ils se sont racontés des histoires impossibles

    Qui leur ont simplement permis de survivre

    Enjoliver des souvenirs

    Pour conjurer le mal de vivre

     

    Ils ont voulu y croire

    Chercher dans leur mémoire

    Ils sont dans le déni

    Rêvant d'une autre vie

     

    Ils souffrent en silence

    Ils veulent croire à la chance

    Ils ne baissent pas les bras

    L'Amour est toujours là.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique