•  

    Doucement le jour s'est levé
    Je suis dans tes bras, lovée
    Les étoiles s'éteignent dans nos yeux
    Pour laisser place au soleil
    Dans un ciel toujours plus bleu
     
    Bonjour mon Amour
    Tu as bien dormi?
    Bonjour mon Amour
    Tout est dit
    Nous deux, on va s'aimer
    Dans une Vie en harmonie
     
    Il y a une telle chaleur dans ta voix
    Lorsque tu t'adresses à moi
    Tant de douceur dans ton regard
    Sous ton sourire goguenard
     
    On se promène sur nos envies
    On valse même avec la pluie
    Jusque dans nos insomnies
    On flirte encore avec la Vie
     
    Nos jours ne sont que musique
    Souvent gais, parfois tristes
    Mais qui dans nos cœurs

    Tournent comme un manège

    BONHEUR

     


    2 commentaires
  • Je sais que je n'ai plus beaucoup de temps
    Les jours s'écoulent inexorablement
    S'il me restent encore quelques Printemps
    Je voudrais les vivre en chantant
     
    Je veux pouvoir encore regarder le soleil
    M'émerveiller d'une Vie à nulle autre pareille
    Humer le parfums des fleurs
    Admirer les couleurs, déguster les saveurs
     
    Écouter dans les champs
    Tous ces beaux chants d'oiseaux
    Sentir encore le vent me caresser la peau
    Vivre le temps présent, oublier mes tourments
     
    Je veux vivre en dansant sur les rimes de mon âme
    J'ai toujours de l'Amour à donner en partage
    Me brûler au soleil de l'éclat de tes yeux
    M'enivrer de tes lèvres au parfum de ciel bleu
     
    Je rêve d'un Automne tapissé d'étoiles d'or
    D'une Vie avec toi commençant aux aurores
    D'un grand soleil qui brille pour annihiler l'ennui
    D'une Vie en symbiose pour oublier la pluie.
     
    Puisqu'en nous quelque chose expire
    Contre lequel, on ne peut rien
    Il faut aimer comme on respire
    Bras ouverts en respirant bien
     
    J'ai besoin de coucher des mots sur une page
    Besoin de m'évader, de partir en voyage
    Besoin de me promener au-delà des nuages
    A l'Automne de ma Vie, de ne plus être sage

    NOSTALGIE



     

     

     
     


    votre commentaire
  • C omme une Apparition
    O n reste sans voix
    R egardant cette jeune femme
    A en avoir des larmes
    L umière de tes parents
    I dole de ta sœur
    N e regarder que Toi
    E nsemble sans se lasser

    CORALINE


    votre commentaire
  • M erveilleuse jeune fille
    A moureuse de la Vie
    R ieuse et espiègle
    L uttant pour réussir
    E tonnamment  Belle
    N e comptant pas sa peine
    E n toutes occasions

    MARLENE


    1 commentaire
  • Un tout petit village
    Au milieu de nulle part
    Tu y as vu le jour
    Tu y habites toujours
     
    Des petites rues en pente
    Que tu peines à gravir
    Des maisons hors du temps
    Remplies de souvenirs
     
    Tu revoies le café
    A la terrasse bondée
    Les piliers de bistrot
    A la voix éraillée
    Des joueurs de belote
    A une table installés
     
    Il y a bien longtemps
    Que l'école est fermée
    L'Institutrice est devenue un retraitée
    Les rires d'enfants se sont tus
    Le boucher,le boulanger
    Ont eux aussi disparus
     
    L'Église n'est ouverte
    Qu'en de rares occasions
    Un mariage,un baptême
    Un Ancien qui s'est éteint
     
    Sur la petite place
    Au milieu du village
    Tu entends les flons flons
    Les airs d'accordéon
     
    Te voilà redevenue
    Une toute jeune fille
    Qui rêve au Prince charmant
    Et dans tes yeux qui brillent
    S'est arrêté le Temps

    QUELQUE PART EN FRANCE



     


    votre commentaire
  • C'est prendre ses enfants dans ses bras
    En tremblant qu'ils ne soient plus là
    Rêver pour eux d'un Avenir
    Qui ne les fera pas souffrir
     
    Aimer,c'est accepter les différences
    Comprendre tous les silences
    Savoir se mettre en retrait
    Les soutenir dans leurs projets
     
    Se réjouir de les voir heureux
    Les imaginer"Amoureux"
    Transformer leurs peurs en sourires
    Pleurer en les voyant souffrir
     
    Vous mes fils, mes Amours
    Vous êtes partis sans espoir de retour
    Mais il me plaît d'imaginer
    Que de là-haut vous me protégez

    AIMER


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique