• Une Vie si banale qui passe du rire aux larmes
    Une Vie de souffrances teintée d'indifférence
    Une Vie de Solitude semée d'incertitudes
    Une Vie quotidienne qui engendre la peine
     
    Une Vie sans partages, une Vie tout en nuages
    Une Vie toute en maux écrite au fil des mots
    Une Vie d'Espérance colorée d'innocence
    Une Vie de Tendresse, de rires et d'insouciance
    Une Vie de bien-être recouverte de caresses
     
    Une Vie de tous les jours
    Qui parle parfois d'Amour

    UNE VIE


    1 commentaire
  • Tes parents t'ont montré
    Des photos de toi bébé
    Tu n'as pas remarqué
    Qu'il n'y a aucune photo de la maternité
     
    On te voit à 3 mois... à 6 mois....
    A ton premier Noël
    Entouré de tes parents
    Ensuite tes premiers pas
    Et ta vie se déroule
    Sans que tu n'aies jamais le moindre doute
     
    Passe le Temps
    Et tu es devenu ce bel adolescent
    Tu as des tas d'Amis
    Et la Vie te sourit
     
    Tu viens d'avoir 15 ans
    Les premiers émois,
    Les premiers pourquoi
    Mais tu sais que ta maman sera toujours là
     
    Puis, tu as surpris cette conversation
    Tes parents discutant du bien fondé
    De cette décision, qu'ils t'ont si bien cachée
    Pendant toutes ces années
     
    Ton père pense qu'à ton âge, tu sauras assumer
    Ta mère voit toujours ce bébé
    Qu'un jour on lui a confié
    Elle veut te protéger
     
    Ton Monde s'est effondré
    Tu ne sais plus qui tu es
    Tu n'es qu'une boule de nerfs
    De Souffrance, de colère
    Ta Vie vole en éclats
    "Ils" n'avaient pas le droit
     
    Ton comportement a changé
    Personne ne te reconnaît
    Il  faudra bien pourtant
    Que vous creviez l'abcès
     
    Tu ne sais pas comment
    Gérer cette souffrance
    Personne pour t'épancher
    Tu as perdu confiance
     
    Il faudra bien pourtant
    Que tu veuilles écouter
    Ce qu'ils ont à te dire
    Pour beaucoup moins souffrir
     
    Aujourd'hui tu es bien trop blessé
    Pour pouvoir accepter
    Un jour tu comprendras
    Que s'ils te l'ont caché
    Pendant toutes ces années
    C'était tout simplement
    Pour mieux te protéger

    Que pour eux, c'est comme ça

    Que l'on conjugue "Aimer"

    ADOPTE


    4 commentaires
  • Ils vivent sous le même toit
    Mais ne se parlent pas
    Ils n'on plus rien à dire
    Pas même, les mêmes souvenirs
     
    Ils se croisent sans se voir
    Semblent se reconnaître
    Puis détournent la tête
    Regardant la fenêtre
     
    Ils ont chacun leur chambre
    Une Vie indépendante
    Même les programmes télé
    Ne sont plus partagés
     
    Ils ne partagent plus rien
    Juste une adresse postale
    Qui leur permet d'avoir
    Une vie des plus banales
     

    LE QUOTIDIEN DES "VIEUX"


    1 commentaire
  • Envie de partir pour ne plus revenir
    Choisir d'exister, choisir d'oublier
    Savoir tourner la page
    Ne plus croire aux mirages
     
    Pourquoi cette Souffrance
    Tant de Désespérance
    Pourquoi ce mal de vivre
    Cette envie de partir
     
    Savoir se respecter, pouvoir enfin s'aimer
    Se regarder en face et cesser d'avoir mal
    Savoir regarder au-delà de l'apparence
    Enfin reprendre confiance

    RESSENTI


    votre commentaire
  • Elle s'est réveillée ce matin
    L'esprit vide et le cœur chagrin
    Son oreiller trempé de larmes
    Un jour elle va rendre les armes
     
    Elle appelle de ses vœux
    Une nouvelle existence
    Où sera bannie
    Toute forme de souffrance
     
    L'Indifférence d'abord
    Et puis la Solitude
    Qu'elle vit jour après jour
    Elle est en mal d'Amour
     
    Elle a le mal de vivre
    Elle est en plein naufrage
    C'est sûr, elle va lui dire
    Qu'elle ne supporte plus
    Qu'il lui fasse aussi mal
     
    Qu'elle a des sentiments
    Que son "Indifférence"
    La tue à petit feu
    Qu'elle ne voyait pas
    Comme ça la Vie à deux
     
    Elle ne sait pas gérer ses sentiments
    Elle n'est que colère et ressentiment
    Et se noie dans ses pleurs
    En cherchant le Bonheur
     
    Pour ne pas s'écrouler
    Pour ne pas lui montrer
    Elle prendra son stylo.
    Pour fuir sa Solitude
    Jouera avec les mots.

    DOULEUR


    votre commentaire
  • La porte s'est refermée sur un total silence
    Sur une profonde souffrance
    Sur une solitude dont elle ne voulait pas
    Qu'elle devienne "Habitude"
     
    Solitude
    Un mot si banal, qu'il est banalisé
    Pas facile à comprendre, pas simple à exprimer
    Ses timides tentatives pour briser le silence
    Se sont heurtées au mur de son indifférence
     
    Bien sûr, il rentrera à l'heure du déjeuner
    Il sera maitre à table, sans aucun état d'âme
    Il fait encore partie de cette "Génération"
    Où tout est acquit sans la moindre question
     
    Dans ce petit appartement,
    Où le silence est permanent
    Ils ressembleraient presque
    À des "morts- vivants"
     
    Puis il repartira retrouver ses amis
    Reprendra cette vie, où elle n'a pas sa place
    Qu'importent les états d'âme
    Puisqu'on a qu'une Vie
     
    La clef dans la serrure
    Comme une blessure
    Revient la Solitude.....
    La solitude à deux
     

    SOLITUDE... SOLITUDE A DEUX


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique