• Une année s'est enfuie

    Sous couvert de la nuit

    Emportant avec elle

    Sa cohorte de misères

     

    A grand renfort de bruits

    De musique et de rires

    Une nouvelle venue

    Arrive toute émue

     

    Elle a tout un programme

    Où elle bannie les armes

    Elle prône la solidarité

    Pour aider tous nos aînés

     

    Elle parle de partages

    De chasser les orages

    De donner des logements

    A tous les pauvres gens

     

    Elle appelle l'espérance

    Dans nos cœurs en souffrance

    Elle parle d'égalité

    *De plus de libertés

     

    Elle appelle à la tolérance

    Voudrait restaurer la confiance

    Une nouvelle année est née

    On se reprend à espérer

    Mistou 3 Janvier 2018


    4 commentaires
  • Bonjour Tom

    Mon tout petit bonhomme

    Qui en cette fin d'automne

    A bouleversé la donne

     

    Tu as choisi de naître

    Quelques jours avant Noël

     Sans doute avais-tu envie

    De connaître le Père Noël?

     

     

    On parlait de toi depuis si longtemps

    Pour tes parents tu es le plus important

    Ta mamie t'attendait depuis bien des années

    Ton papy a pour toi de merveilleux projets

     

    Tom, petit Tom

    Tu habites si loin de moi

    Que tu ne me connaîtras pas

    Tant de décennies nous séparent

    Je ne serai pas dans ta mémoire

     

    Je te souhaite une belle vie

    Tu es dans un foyer uni

    A l'automne de ma vie

    Le Père Noël sur son traîneau

    M'a offert le plus beau des cadeaux

    Mamiepoète 15 Décembre2017

     

     

     


    4 commentaires
  • Tu offres à ta poupée

    Le rêve de toute femme

    Tu mets ton coeur à nu

    Tu lui confies ton âme

     

    Depuis ce premier jour

    Où tu l'as rencontré

    Ton esprit d'un seul coup

    De bonheur s'est gonflé

     

    Tu fais de beaux projets

    Tu es sur un nuage

    Et tu conjugues aimer

    En parlant de partages

     

    Tu as cette patience

    Qui force le respect

    Tu as tant d'indulgence

    Des rêves à partager

     

    Aux prémices de l'hiver

    Lorsque tombe la nuit

    Vos cœurs se sont ouverts

    Sur une belle fin de vie

    MISTOU 2 Déembre 017


    4 commentaires
  • Je connais ces anniversaires tristes

    Où tu voudrais t'endormir

    Pour ne plus souffrir

     

    Je connais ces moments de joie

    Qui ne réchauffent plus

    Ton coeur qui a froid

     

    Je connais tous ces jours de doute

    Qui mettent ta tête en déroute

    Je connais toute cette souffrance

    Qui met un frein à l'espérance

     

    Mais je sais aussi

    Qu'un jour le ciel

    Sera de nouveau bleu

    Que le soleil un jour

    Brillera de mille feux

     

    Je sais qu'il y a

    Une Vie avant

    Où tu chériras

    Tes souvenirs d'antan

     

    Je sais aussi

    Qu'il y a un Après

    Quand d'autres souvenirs

    T'aideront à sourire

    Et te feront revivre

    MISTOU 27/11/2017


    1 commentaire
  • Ce matin, la pluie s'est invitée

    Une pluie violente sur une terre assoiffée

    Le sol boit avec ferveur

    Toutes ces gouttes de bonheur

     

    La Vie est entrée dans ses veines

    Pour doucement calmer sa peine

    Dans un ciel gris, couleur de suie

    Un temps d'une tristesse infinie

     

    Brutalement l'automne est arrivé

    Le paysage s'est transformé

    Le ruisseau a gonflé sous les pluies incessantes

    Seul le bruit de l'eau a rompu le silence

     

    Le ciel n'aime pas l'automne

    Pour lui, il y a maldonne

    Il en pleure de tristesse

    Il est en pleine détresse

     

    Il cherche son ami le soleil

    Qui semble être en plein sommeil

    L'automne s'installe

    Le vent souffle en rafales.


    2 commentaires
  • Demain, elle quitte l'hôpital
    Pour reprendre une vie banale
    Une Vie faite d'indifférence
    Une Vie teintée de souffrances

    Une routine bien rodée
    Pour accompagner ses journées
    Elle va tout droit dans le mur
    L'existence lui parait si dure

    Une vie sans aucun dialogue
    Une vie quasi sans paroles
    Une vie tout en mal-être
    Qui lui impose de paraitre

    La douleur se réveille
    Dans un monde où tout la blesse
    Dans ce monde sans aucune couleur
    Où doucement, son cœur se meurt.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique