• WEEK- END

    A en horreur chaque week-end

    Les fins d' semaine , son cœur se traine

    Le téléphone reste muet

    Elle n'a plus rien à espérer

     

    Ses Amies sont toutes en famille

    C'est pour elles que le soleil brille

    La Solitude  lui bouffe la vie

    Le Silence remplit son esprit

     

    Elle tourne comme un ours en cage

    Dans sa tête grondent les orages

    Toutes ses semaines se ressemblent

    Elle a occulté les dimanches

    « PrièresParenthèse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :